Marché de gros d’El Kerma (Oran) : aménagement d’un espace réservé aux agriculteurs pour la vente directe aux consommateurs

– Le marché de gros des fruits et légumes
d’El-Kerma (Oran) a aménagé un espace destiné aux agriculteurs leur
permettant de vendre leurs produits directement aux consommateurs et ce, en
application à la décision ministérielle autorisant la vente en détail des
produits agricoles.
Afin de faciliter l’opération de commercialisation des produits des
agriculteurs, l’établissement du marché de gros des fruits et légumes
d’El-Kerma a réservé une superficie de près de 200 m2 pour chaque
agriculteur et fourni l’eau et l’électricité, a indiqué le responsable du
marché, Boussâada Kaddour Abdelhak.
La direction du commerce et de promotion des exportations a appelé, début
de cette semaine dans un communiqué, tous les agriculteurs à vendre leurs
produits dans les marchés de gros et de détail au travers l’ensemble du
territoire national, à compter du dimanche 5 septembre en cours et ce, dans
le cadre de la lutte contre toutes les formes de spéculation.
« Le marché n’a reçu, jusqu’à mardi, aucun agriculteur pour entamer
l’opération de vente, même si les agriculteurs ont été informés de la
décision par la chambre de wilaya de l’Agriculture », a indiqué, à ce
propos, Boussâada Kaddour.
Concernant la décision ministérielle, les professionnels du secteur de
l’agriculture d’Oran ont souligné que cette dernière permet aux
agriculteurs de vendre leurs différents produits directement aux
consommateurs dans les marchés de gros et de détail sans autorisation, ni
déclaration, ni intermédiaire.
Pour leur part, les agriculteurs estiment que l’application de la décision
les aidera à commercialiser leurs produits dans les marchés de proximité,
quotidiens et hebdomadaires, sachant que toutes les fermes se trouvent dans
les villages et les zones éloignées des villes.
De son côté, l’expert en économie rurale et membre du conseil
d’administration de la chambre d’agriculture d’Oran, Abed Fatah, a
considéré que « cette instruction protégera les agriculteurs sur les marchés
et les libérera d’une relation non contrôlée de l’intermédiaire qui
s’accapare une partie des bénéfices au détriment du consommateur ».
Pour lui, cette mesure encouragera la réflexion sur le développement de la
logistique de l’après-production (stockage, froid et transport).
Pour sa part, le directeur des services agricoles de la wilaya d’Oran,
Rahmania Rachid, a souligné que la mesure « permettra aux agriculteurs de
vendre leurs différents produits dans les marchés de gros et de détail
directement aux consommateurs. Elle empêchera la rétention et contribuera à
la baisse des prix comme elle encouragera l’agriculteur à produire
davantage ».
Le président de la chambre de wilaya de l’agriculture, Brachemi Hadj
Meftah, estime, pour sa part, que la décision aura des
« résultats positifs, à la fois pour l’agriculteur et les consommateurs, à
condition d’exiger la présentation de la carte de fellah afin d’empêcher
les intrus de s’infiltrer dans cette opération et créer le chaos dans le
marché ».
M. Brachemi a appelé à « multiplier les points de vente afin que l’offre
soit supérieure à la demande et de créer la concurrence entre les
agriculteurs pour avoir une disponibilité du produit dans le marché de
manière régulière afin de répondre aux besoins du citoyen avec des prix à
sa portée ».
A.A
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *