Mondial-2022 (barrages) Algérie : Belmadi : «la préparation de la CAN-2021 a été chaotique »

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Djamel Belmadi, a indiqué ce dimanche à Alger que la préparation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2021), tenue au Cameroun du 9 janvier au 6 février, a été « chaotique » pour les Verts.« La préparation a été chaotique. Je parle de mon équipe. La préparation des autres équipes ne me regarde pas. On s’occupe de nos affaires. Ces dernières années étaient une succession d’éléments favorables. Un échec est une addition d’éléments défavorables. Il y a eu une faillite collective dont je suis responsable », a indiqué Belmadi lors d’une conférence de presse au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, à un mois de la double confrontation face au Cameroun, les 25 et les 29 mars, comptant pour les barrages de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Le sélectionneur national a également révélé que « seuls 5 joueurs n’ont pas eu le Covid-19, et avec les conséquences que ça a découlé sur le collectif, il était impossible de rassembler l’ensemble du groupe ». « Le mérité revient à notre staff médical et nos intendants. C’était difficile à gérer. On faisait des tests tous les matins. On avait peur chaque matin pour savoir qui ne serait pas disponible aujourd’hui », a-t-il dit. Avant d’ajouter : « Des joueurs n’avaient pas de force pour courir. Ils arrivent à un niveau physique très diminué. Ce sont des données athlétiques. C’est nos fondamentaux, ça se voit à l’entraînement. » L’équipe nationale de football affrontera son homologue camerounaise, le vendredi 25 mars au stade Japoma à Douala (18h00, locales et algériennes), dans le cadre du match aller des barrages qualificatifs à la Coupe du monde 2022 au Qatar. La seconde manche se jouera, quant à elle, quatre jours plus tard, le mardi 29 mars au stade Chahid Mustapha-Tchaker de Blida (20h30). Le vainqueur de la double confrontation se qualifiera pour le Mondial. Avant le match aller, les joueurs du sélectionneur national Djamel Belmadi effectueront un stage bloqué à partir du 21 mars à Malabo en Guinée équatoriale, avant de rallier la capitale économique du Cameroun.

« Les deux matchs face au Cameroun sont les plus importants de ma carrière »

Le sélectionneur de l’équipe nationale , Djamel Belmadi, a estimé que les deux rencontres face au Cameroun pour le compte des barrages de la Coupe du monde 2022 au Qatar, sont « les plus importants » dans la carrière d’un entraîneur et même de certains joueurs. »L’urgence maintenant, c’est à la double confrontation avec le Cameroun. Personnellement, ces deux rencontres seront les plus importants dans ma carrière, pour ne pas dire de ma vie et dans la carrière de chaque joueur.

Un rêve de jeunesse

En tant qu’international, je n’ai pas eu la chance de jouer une Coupe du monde, et je rêve d’y assister en ma qualité d’entraineur », a indiqué Belmadi lors d’une conférence de presse au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, à un mois du rendez-vous contre le Cameroun. Et d’ajouter : « depuis le mois de septembre-2019, ce qui m’anime c’est la coupe du monde, et il est important pour nous tous d’y être présent », expliquant que le même souhait est « partagé par les joueurs dont beaucoup disposent d’une dernière chance d’y prendre part », mais, pour atteindre cela, a-t-il averti, « il va falloir faire un très gros match, voir un match exceptionnel, face à une équipe camerounaise vaillante ».

On a un peuple très sage et pas amnésique.

« On doit le faire aussi pour notre peuple qui mérite amplement qu’on lui offre une autre participation à cette fête mondiale. Certes, il a été déçu de la prestation de l’équipe en Coupe d’Afrique des Nations-2021, et il en a le droit, mais il a toujours démontré sa gratitude à ce groupe et il n’a jamais oublié que ce groupe lui a offert de la joie », a souligné le sélectionneur. En prévision de son match aller face au Cameroun, prévu le 25 mars au stade Japoma à Douala (18h00), la sélection nationale effectuera un stage à Malabo en Guinée-Equatoriale à partir du 21 mars, avant d’accueillir son adversaire, le mardi 29 mardi, au stade Mustapha-Tchaker de Blida (20h30).

«Pas de problème personnel avec Delort»

Durant la conférence de presse de bilan post-CAN, le cas d’Andy Delort a, de nouveau, fait l’objet d’une question adressée à Djamel Belmadi. Évidemment, face aux difficultés de Baghdad Bounedjah et Islam Slimani ces derniers mois, le nom d’Andy Delort continue à tourner ici et là.Ainsi, un journaliste a demandé au sélectionneur des Verts s’il envisageait de rappeler l’attaquant de l’OGC Nice, écarté après avoir demandé à mettre en pause l’EN pour un an suite à son transfert. Djamel Belmadi a ainsi d’abord rappelé que «ce n’est pas Jérôme Rothen qui fait la sélection» (Delort s’étant exprimé dans le média français RMC) avant de développer son point de vue : «Je n’ai rien de personnel contre Andy, j’aime bien l’homme, il faut le comprendre. Je suis cependant le garant des valeurs de l’EN pour l’instant, elle ne m’appartient pas. Nous avons eu une équipe de chouhada, qui serais-je pour leur dire qu’ils ont sacrifié leur vie pour que je balance tout à la poubelle derrière? En disant à un joueur qu’il vient quand il veut et qu’il part quand il veut ? »Dans son élan, Belmadi a ainsi développé avec assurance son idée : «Ne surenrichissez pas la chose. Il l’a dit pour vous. Moi je ne suis pas concerné. Il nous a dit qu’il voulait se concentrer pendant un an sur son club mais rester sur le banc de touche de Nice ne le dérange pas pourtant. Il ne faut pas profiter du fait que l’on a un genou à terre. C’est grave de donner autant d’attention. Il a pris une décision, on en a pris acte, on avance. Ça aurait été la même chose si c’était Riyad Mahrez!»Enfin, Belmadi a évoqué le cas de certains qui agiraient en défaveur de l’EN et qui se réjouiraient, donc, de cette situation difficile : « Certains se réjouissent de nos chutes, ne veulent pas nous voir en Coupe du Monde et ce sont des algériens. Ils mettent le feu comme ils peuvent. Je sais que ce n’est pas mon EN! Je ne dis pas que c’est définitivement fini avec Andy, peut-être avec un autre sélectionneur, peut-être à l’avenir… mais pas en allant chez l’autre.

Synthese BN / Ag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *