Infrastructures sportives : Mise en service du système intelligent du stade de Baraki d’Alger

Le système intelligent du stade de Baraki d’Alger, dernière étape avant la réception de cette structure sportive qui abritera les matchs du championnat d’Afrique des nations de football (CHAN), a été mis en service lundi.
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi a procédé au lancement de ce système, lors d’une visite de travail et d’inspection du stade.
M. Belaribi a affirmé, lors de cette visite, effectuée en compagnie d’une délégation de journalistes de la presse nationale et étrangère, que les travaux du stade de Baraki seront achevés dans 10 à 15 jours, soulignant que la date de son inauguration officielle sera fixée prochainement.
Le ministre a, en outre, assuré que ce stade d’une capacité de 40.784 spectateurs, sera prêt à abriter les matchs de la CHAN prévus du 13 janvier au 4 février 2023.
Ce « pôle sportif » a été réalisé, selon M. Belaribi, par des entreprises et des bureaux d’études algériens, en sus du partenaire chinois, conformément aux recommandations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, relatives à l’association des jeunes compétences nationales à la réalisation de ces projets à haute technicité, dans le but d’acquérir l’expérience requise.
Des entreprises nationales seront désignées pour la gestion de ce stade, selon le ministre pour qui, le partenaire étranger est tenu, en vertu de ce contrat, de former des cadres algériens spécialisés dans la gestion et l’entretien des stades, en coordination avec le ministère de la Jeunesse et des Sports.
Selon les informations fournies à la presse lors de cette visite, le stade de Baraki qui s’étend sur une superficie globale de 68 hectares, dont 5 ha bâtis, englobe toutes les infrastructures indispensables à l’organisation des évènements footballistiques internationaux.
L’infrastructure sportive englobe des espaces annexes dont 50 chambres d’hébergement dont deux suites, un parking d’une capacité de 6.000 véhicules sur une surface de 13 ha, un héliport pour les cas d’urgence ou l’accueil des délégations officielles, un terrain réplique ainsi que des espaces verts.
Le stade dispose également de quatre vestiaires, de loges pour les arbitres, d’une zone médicale, d’un laboratoire d’analyses médicales, d’un salon d’honneur, d’une tribune présidentielle, d’une salle de conférence de 258 places, d’une zone de presse, de studios de diffusion radiophonique et télévisée, de trois studios d’interprétation simultanée, de trois restaurants de 1.000 places, d’espaces de restauration rapide et d’autres infrastructures.
Concernant le terrain, la pelouse principale bénéficie du système de traitement par luminothérapie, pour une qualité supérieure.

Lancement de la réalisation de quatre nouveaux stades en 2023
En septembre 2021, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait chargé le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville de superviser les grands projets d’infrastructures sportives, pour accélérer leur cadence de réalisation.
Les travaux des stades de Douéra (Alger) et de Tizi Ouzou avancent et devront s’achever avant la fin des délais contractuels fixés avec les entreprises de réalisation, les obstacles techniques précédemment enregistrés ayant été levés, a fait savoir le ministre.
Les stades de Douéra et de Tizi Ouzou seront réceptionnés au cours des prochains mois, soit entre fin 2022 et début 2023, a-t-il indiqué, précisant que les travaux d’aménagement extérieur et les travaux techniques sont en cours.
« En réalisant ces projets, l’Algérie aura non seulement gagner des stades exceptionnels mais aussi de jeunes compétences notamment des ingénieurs et des techniciens diplômés des universités algériennes, qui suivent actuellement les formations nécessaires pour superviser, à l’avenir, la réalisation des structures sportives selon une vision algérienne, sans compter sur les entreprises étrangères », a-t-il dit.
A cette occasion, M. Belaribi a mis l’accent sur l’importance de la maintenance des structures et équipements de ces stades.
Dans une déclaration à la presse, le ministre annoncé le lancement, en 2023, de la réalisation de quatre (04) nouveaux stades conformes aux standards internationaux, dans les wilayas d’Annaba, Constantine, Ouargla et Béchar, une réalisation qui sera assurée par des cadres et des ingénieurs algériens, a-t-il dit.
Les assiettes foncières destinées à ces projets ont été choisies selon des critères définis, et ce en collaboration avec le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales ainsi que les walis concernés, a précisé le ministre.
Les fiches techniques des quatre projets ont été élaborées, a-t-il fait savoir, indiquant que des discussions sont en cours avec le ministère des Finances pour définir le montant à dégager pour son lancement en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *