Investissement Saoudien en Algérie : Les ambitions du groupe Ajlan

Une délégation du groupe saoudien Ajlan & Bros est en Algérie depuis dimanche pour explorer les opportunités de coopération et d’investissements dans notre pays, a rapporté l’APS. Accompagné de plusieurs experts, le vice-président du groupe saoudien Ajlan & Bros Holding Group, Cheikh Mohamed Bin Abdulaziz Alajlan, a été reçu par plusieurs ministres et eu des réunions de travail, a ajouté la même source, citant des communiqués officiels. Dimanche, à son arrivée, Cheikh Mohamed Bin Abdulaziz Alajlan a été reçu par le ministre de l’Industrie, Ahmed Zaghdar.
Lors de cette rencontre, M. Zaghdar a souligné « la volonté de l’Algérie d’établir des partenariats avec les frères saoudiens dans plusieurs domaines industriels, agricoles, énergétiques, touristiques et miniers ».
Pour ce qui est du secteur industriel, M. Zaghdar a cité les industries agroalimentaires, les industries chimiques ainsi que les industries sidérurgiques qui constituent des opportunités pour un partenariat fructueux pour les deux parties.
De son côté, le vice-président de Ajlan & Bros Holding Group a exprimé « la volonté de son groupe de réaliser de grands projets en Algérie à dimension régionale et internationale », ajoutant que « sa première visite en Algérie s’inscrit dans ce cadre afin de définir le projet ou les projets pouvant faire l’objet d’un partenariat bénéfique aux deux parties algérienne et saoudienne », souligne le communiqué.
Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab a aussi reçu le vice-président d’Ajlan & Bros, dimanche, selon un communiqué du ministère.
Les deux parties ont échangé autour de sujets d’intérêt commun, notamment sur « les opportunités d’investissement dans le domaine minier en Algérie, et particulièrement dans la recherche, l’exploitation, la production et la transformation minières (fertilisants) ».
En outre, les deux parties ont relevé « les importantes opportunités de coopération et d’investissements existantes dans le domaine du dessalement d’eau de mer en Algérie ».
Le secteur de l’Industrie pharmaceutique a également été au cœur de la visite de la délégation saoudienne, qui a été reçue par le ministre de tutelle Ali Aoun.
La délégation saoudienne, accompagnée de l’ambassadeur d’Algérie au Royaume d’Arabie Saoudite, Mohamed Ali Boughazi, a été reçue dimanche en présence des cadres du ministère, dans le cadre du renforcement du partenariat algéro-saoudien, souligne un communiqué du ministère.
« Cette rencontre fait suite à la visite du Echeikh Mohamed Abdulaziz Al-Ajlan en Algérie pour s’enquérir des attentes et des opportunités d’investissement qu’offre le pays, particulièrement dans le secteur de l’industrie pharmaceutique et des facilitations accordées dans le cadre des IDE, notamment dans la production et l’exportation de médicaments innovants à forte valeur ajoutée à l’exemples des anti-cancéreux et des insulines », a ajouté la même source.
En marge des rencontres qui ont eu lieu avec les trois ministres, des réunions de travail ont été organisées entre les membres de la délégation saoudienne et différents responsables des institutions ministérielles et des groupes économiques publics relevant de chaque secteur, pour approfondir les discussions sur les éventuels nouveaux partenariats entre les deux pays.
Sophia Rais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *